La dynamique de groupe

dynamique de groupe

Dynamique de groupe : nature fondamentale des groupes et comment ils se développent

Rassemblez-vous un groupe ou une équipe ?

Cette question peut sembler stupide, mais elle ne l’est pas. Les réunions de moins de 10-12 personnes sont considérées par les consultants en développement organisationnel comme un petit groupe. L’information contenue dans cet article est très utile pour former et animer de petits groupes de 10-12 personnes ou moins.

Les groupes qui sont plus grands que cette fourchette ont tendance à avoir un autre niveau de complexité qui n’est pas apparent dans les petits groupes. Par exemple, la nature et les besoins des grands groupes sont souvent semblables à ceux d’organisations entières. Ils ont leurs propres sous-cultures, des sous-systèmes (ou cliques) distincts, une diversité de styles de leadership et de niveaux de communication. Bien que certaines structures soient souvent utiles dans les petits groupes, elles sont absolument nécessaires de façon continue dans les grands groupes. Par exemple, les grands groupes devraient avoir un but clairement établi qui est continuellement communiqué, ainsi que des plans et des politiques officiels concernant le leadership, la prise de décisions, la résolution de problèmes et la communication.

dynamique d'équipe

Les étapes de la vie d’une équipe

Lors du développement d’une équipe, il est très utile d’avoir une idée de base des étapes qu’une équipe typique doit franchir pour devenir une équipe performante. La connaissance de chaque étape aide les leaders à comprendre les raisons du comportement des membres au cours de cette étape et à guider les membres vers le comportement nécessaire pour faire évoluer l’équipe vers l’étape suivante.

1. Formage

Les membres se réunissent pour la première fois à cette étape. Individuellement, ils se posent des questions telles que : « Pourquoi suis-je ici ? pour quoi faire ? », « Qui d’autre est ici ? » et « Avec qui suis-je à l’aise ? » Il est important que les membres s’impliquent les uns avec les autres, y compris en se présentant les uns aux autres. Le chef d’équipe doit faire preuve d’un leadership clair et fort pendant cette étape pour s’assurer que les membres du groupe sentent la clarté et le confort nécessaires pour passer à l’étape suivante.

2. Storming

Au cours de cette étape, les membres commencent à exprimer leurs différences individuelles, à se joindre à d’autres personnes qui partagent les mêmes croyances. Par conséquent, il est important que les membres continuent d’être très impliqués les uns avec les autres, y compris d’exprimer leurs préoccupations afin de se sentir représentés et compris. Le chef d’équipe devrait aider les membres à exprimer leurs points de vue et à parvenir à un consensus (ou à une communauté de vues) sur leurs objectifs et leurs priorités.

3. Normalisation

À cette étape, les membres commencent à partager un engagement commun à l’égard de la raison d’être du groupe, y compris de ses objectifs généraux et de la façon dont chacun de ces objectifs peut être atteint. Le chef d’équipe doit s’efforcer de continuer à clarifier les rôles de chaque membre, ainsi qu’une structure et un processus clairs et réalisables pour que le groupe puisse atteindre ses objectifs.

4. Exécuter

À cette étape, l’équipe travaille de façon efficace et efficiente à l’atteinte de ses objectifs. Au cours de cette étape, le style de leadership devient plus indirect à mesure que les membres participent et s’impliquent davantage dans le processus de groupe. Idéalement, le style consiste à aider les membres à réfléchir sur leurs expériences et à apprendre d’eux.

5. Clôture et célébration

ce stade, il est clair pour les membres et leur organisation que l’équipe a atteint ses objectifs (ou qu’elle a franchi une étape importante sur la voie de l’atteinte de ces objectifs). Il est essentiel de reconnaître ce point dans la vie de l’équipe, de peur que les membres ne se sentent insatisfaits et sceptiques quant aux efforts futurs de l’équipe.

Quelques types d’équipes que vous pourriez utiliser

Il existe de nombreux types d’équipes dont vous pourriez avoir besoin en milieu de travail. Le type que vous choisissez dépend beaucoup de la nature des résultats que l’équipe doit obtenir.

1. Équipes formelles et informelles

Il s’agit habituellement de petits groupes d’employés qui se réunissent pour répondre à un objectif ou à un besoin précis. La direction nomme des équipes officielles, c’est-à-dire des équipes qui sont intentionnellement organisées et dotées de ressources pour répondre à un objectif ou à un besoin précis et important. Les équipes informelles sont habituellement des groupes de personnes peu organisées qui se réunissent pour s’attaquer à un problème non critique et à court terme.

Équipes formelles et informelles

Différence entre les groupes formels et informels

Qu’est-ce qu’une équipe officielle ?
Qu’est-ce qu’une équipe officielle et quels types d’équipes officielles ?

Équipes de travail formelles et informelles

2. Les comités

Les comités sont organisés de façon à traiter des principales fonctions ou tâches courantes d’une organisation, et la composition des comités est souvent fondée sur la position officielle de chacun de leurs membres, par exemple, les comités du conseil d’administration.

3. Équipes de résolution de problèmes

Ces équipes sont formées pour s’attaquer à un problème particulier et majeur auquel l’organisation est actuellement confrontée. Souvent, leur objectif global est de fournir un rapport écrit qui comprend des recommandations pour résoudre le problème. Les membres sont souvent des personnes qui perçoivent et/ou vivent le problème, ainsi que des personnes qui peuvent faire quelque chose pour y remédier.

4. Équipes autogérées et autogérées

Ces types d’équipes sont de plus en plus utilisés lorsque
a) les membres de l’équipe travaillent à relever un défi complexe dans un environnement en évolution rapide, et
b) la forte appropriation et la participation des membres sont extrêmement importantes. Ces types offrent une grande latitude quant à la façon dont les membres obtiennent les résultats globaux à atteindre par les équipes. Le rôle de leader d’une équipe peut changer au cours des activités de l’équipe selon l’état d’avancement de l’équipe et/ou l’atteinte de ses résultats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.